Risques psychosociaux : sortir du brouillard

  • mercredi, 10 octobre 2018 06:59
RPS

 

 

 

 

Les risques psychosociaux se concrétisent dans la réalité par des situations mettant des personnes en souffrance, en conflit larvé ou ouvert…

 

On peut être tenté, consciemment ou non, de considérer que ces situations résultent principalement de facteurs individuels, tenant à la personnalité des parties prenantes ou à un contexte local. Malheureusement, à l’échelle des entreprises, force est de constater que les choix de management exposent plus ou moins les salariés aux risques psychosociaux : la culture managériale d’une entreprise est préventive ou génératrice de risques. Elle peut être les deux à la fois selon les différentes dimensions qui la caractérisent. 

Faire réellement de la prévention, donc s’attaquer aux causes des problèmes, nécessite de connaître précisément la culture managériale en vigueur. Il est essentiel de sortir du brouillard existant dans ce domaine pour être en capacité d’identifier puis de corriger les traits culturels facteurs de risques (et affectant la performance durable).

 

La production de cette connaissance : 

- doit s’affranchir des convictions de l’encadrement et des dirigeants, dans l’esprit desquels sont inévitablement ancrées des croyances et représentations erronées ;

- ne peut être fondée sur le seul recensement des process et pratiques en matière de management et RH, aux contours et effets très variables selon l’esprit dans lequel ils sont mis en œuvre ; 

- demande de cerner le  rapport que chaque salarié entretient avec son travail : quel est l’état de ses ressorts de motivation, en quoi il se sent en situation ou non de bien travailler ; 

- implique d’identifier les liens existant entre ces ressentis et le type de management qui s’applique à lui (la façon dont les rôles managériaux sont tenus et dont les leviers de management sont utilisés) ;

- doit s’interdire d’interroger les salariés quant à leur perception de leur hiérarchie et de ses pratiques (ni description, ni analyse, ni jugement de l’action managériale).

 

Cette investigation auprès d’effectifs importants est rendue possible par SIPPAR, un instrument digital développé dans le cadre du LIM, qui combine :
un référentiel et un questionnement reliant rapport au travail et management ;
un instrument de cartographie sophistiqué permettant de visualiser la culture managériale et ses effets.
Outre la mise en évidence de phénomènes insoupçonnés, grâce aux arbres de connaissances, il facilite, grâce aux cartes produites, le choix de voies à suivre pour progresser dans la prévention des risques psychosociaux (et dans la performance durable). 
Pour en savoir plus